Trucs & astuces : comment survivre aux migraines ?

Le dernier mois a été très stressant dans mon cas, et sûrement pour plusieurs autres personnes. Avec la rentrée des classes (en session intensive et dans une atmosphère tendue dans certains cas), la fin de l’été, etc, notre corps réagit parfois comme il le peut aux tensions accumulées. Pour moi, ça passe par la tête. Alors ce lundi, j’ai eu, pendant près de dix heures, une migraine INTENSE. On parle ici d’un mal de tête si violent que j’ai mal derrière les orbites, dans la mâchoire et dans les oreilles jusque dans la nuque…et que je suis incapable de voir la lumière!

J’ai donc eu l’occasion de tester plusieurs techniques apaisantes (et croyez-moi, c’est après avoir constaté que les médicaments n’étaient d’aucune aide)!

- Un bain chaud avec des huiles essentielles (ma pref’ c’est celle à la lavande). Ça vous détendra (quand on a mal quelque part on a tendance à se crisper, ce qui fait que la situation devient pire).
La position de yoga du chien à la tête baissée (merci à Claire Vinel, propriétaire du studio de yoga ÔmYoga pour l’astuce).
Le merveilleux repose-yeux en écales de sarrasin de Mayukori, préalablement mis au congélateur. Déposez-le sur votre front jusque sur les yeux, le léger poids du sarrasin vient mouler vos orbites et la douce froideur vient calmer les mots de têtes. De plus, les pétales de fleurs dégagent un léger parfum qui…m’a fait dormir comme un bébé! Il s’achète en ligne ou à la boutique 4elements à Montréal.


Mais surtout, surtout ! Évitez tout contact avec d’autres personnes, car vous serez probablement agressifs et que vous ne supporterez pas le bruit et tenez-vous bien loin des écrans qui empireront votre état! Mention spéciale à mon copain Joé, qui est resté à mon chevet toute la journée à prendre soin de moi malgré mon humeur exécrable. <3

Quelles sont vos astuces anti-migraine?
Êtes-vous stressé(e)s ces jours-ci?

About these ads

Une réflexion sur “Trucs & astuces : comment survivre aux migraines ?

  1. M’allonger sur mon futon, pénétrer au coeur de la douleur en lâchant prise, en l’accueillant, en admettant que je rejette/refuse ci et ça. C’est de loin la meilleure attitude que j’aie pu adopter. En général, je ressors d’une crise comme passée à la machine à laver avec le sentiment d’avoir bouclé une boucle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s